Accueil

smiley : regular_smile Concours d’histoires érotiques printemps 2016

Concours_Histoires_Erotiques_2016.jpg

Concours d’histoires érotiques printemps 2016

.

THEME LIBRE : fessée, libertinage, ABDL, fétichiste, BDSM, autre....

260 euros de lots à se partager

Premier prix offert par Fessestivites.com

Un paddle collector de Fessestivites (2 pièces dans le monde) d’une valeur de 145 euros. Matière 100% cuir Longueur 45cm largeur 6,5 cm épaisseur 8 cm. Ce n’est pas un simple jouet, il peut laisser de sacrés souvenirs.....

Deuxième prix offert par www.ABC-charme.com

Un bon d’achat de 50 euros sur la boutique www.ABC-charme.com

Troisième prix offert par www.ABCplaisir.com

Un bon d’achat de 40 euros sur la boutique www.ABCplaisir.com

Quatrième prix offert par Fessestivites.com

Un lecteur MP3 MP4 de 64 GB offert par ABCplaisir.com. Vous pourrez écouter la musique, regarder un film, écouter FM radio, voir des photos, lire des ebooks. Compatible avec les formats de musique: MP3.MP4. WMA. WMV, ASF WAV DMA, mais également compatible en vidéo avec WMV, MPG, MPEG I, MEG II, et d'avi à AMV (logiciel inclus) Il peut convertir JPEG, GIF, SWF fichiers image ou bien aux dossiers de PIC pour être consultés par MTV.  Soutien ID3 affichage des paroles en rythme avec la chanson. Il offre 7 types de paramètres de l'égaliseur: Normal, Jazz, Pop, Classique, Rock, Soft, DBB + album électronique, support format JPG photo  + E-book fonction + Jeux 

REGLEMENT

 

- Les histoires doivent être adressées par email au webmaster ici contact@fessestivites.com avec le mot CONCOURS dans le titre. (Titre + le mot concours) Le webmaster indiquera le pseudo des auteurs dans chaque publication avec le résumé, + le titre + des options de vote.

- Les auteurs doivent rédiger un petit résumé attractif de leurs histoires en début de page.

- Date de fin du dépôt des histoires érotiques : le 30 avril 2016 (Au plus tôt vous posterez, au plus tôt vous aurez des votes, au plus tôt vous aurez de chances de gagner).

- L’adresse email où adresser les histoires avant le 30 avril 2016 est contact@fessestivites.com

- Les histoires doivent être en français

- Les histoires doivent faire au minimum une page word ou équivalent.

- Ce concours est sans obligation d'achat d'abonnement.

- Mineur et scato strictement interdit dans ces histoires.

- Les histoires ne seront pas corrigées avant publication.

- Vous pouvez mettre le lien de votre blog à la fin de votre histoire et joindre une photo sans copyright.

 

COMMENT SERONT NOTEES LES HISTOIRES ET QUI VOTE ?

Les histoires seront postées dans le forum par le webmaster qui créera un sondage par texte adressé. Les membres pourront voter une seule fois par texte avec les propositions ci-dessous.

  • Note 18 : Candidat au prochain prix Goncourt
  • Note 15: Félicitations
  • Note 13 : Encouragement
  • Note 10 : Encore un petit effort
  • Non notée : Cette histoire n’entre pas dans mes trips, préférences.............

Faites-vous connaître et faites-nous vibrer par vos plus beaux écrits et bonne chance à tous pour ce concours d'écriture d'histoires érotiques.

L’adresse email où adresser les histoires + votre résumé avant le 30 avril 2016 est : contact@fessestivites.com

dimanche 13 mars 2016 à 17h08 par TSM dans Atelier écriture | # | commenter

smiley : regular_smile 50 nuances de grey et moi

50 nuances de grey et moi

Corset_ABC_charme.com.jpg

Si le film 50 nuances de grey ne m’a pas plu, il a donné des idées et envies sadiques à mon mari. En résumé, j’adore même si le BDSM ne m’attire pas plus que ça !

Sur la boutique www.ABC-charme, nous avons fait quelques folies vestimentaires. Il m’a offert une paire de bas Leg Avenue puis un magnifique Corset Black "Evane" de la très prestigieuse marque "BOMBGIRL. Lorsque je suis ainsi vêtue, j’avoue que je dégage un charme fou qui ne peut laisser un homme de marbre.

Paul m’a demandé de me préparer avec ma nouvelle tenue pour une chaude soirée, lorsque je lui ai demandé quelle robe il désirait que je mette, sa réponse m’a surprise : « aucune, tu attendras au salon que je vienne te chercher petite chienne ».

Pour mon mari, ce vocabulaire peu élogieux rime avec partie de jambe en l’air à la maison ou avec des amis libertins rencontrés sur Fessestivites.com. Je savais donc à quoi m’en tenir pour la soirée mais j’étais loin d’imaginer qu’elle serait aussi chaude. Une heure plus tard, il est arrivé au salon avec le magnifique collier de soumise qu’il a trouvé sur www.ABCplaisir.com

Ses yeux brûlaient du feu du désir, je l’ai donc laissé me passer le dit collier de soumise puis me conduire à la chambre en me tenant par l’anneau permettant d’attacher une laisse. Arrivée à la chambre, je me suis crue dans un autre monde. Il avait mis des bougies de partout, puis déplacé la chaîne Hi-Fi qui diffusait une musique envoûtante et rythmée. Une claque sur les fesses m’a faite chuter sur le lit où, il m’a ordonnée de m’étendre sur le ventre.

Cet univers très tendance et glamour, invitait aux coquineries, la sensualité qu’il dégageait ce soir là m’excitait déjà beaucoup. Le contact des draps de soie avec ma peau très réceptive, m’a poussée à me cambrer pour lui offrir ma « croupe » comme il se plait à le dire.

Avec douceur, Paul a guidé mes poignets vers mon dos pour y poser des menottes. J’en ai déduit que ce serait une soirée BDSM sexe, mais j’étais loin d’imaginer que j’allais autant décoller. Ses caresses avec la musique et le parfum des bougies m’envoûtaient déjà, être menottée et offerte à ses désirs décuplaient mes sensations. Un clic et un mouvement du collier m’ont fait ouvrir les yeux, il venait de poser une laisse. En entrant dans le monde du BDSM, je passais donc de « salope » à « chienne », je ne sais pas vraiment ce qui est le mieux.....

Mon sadique d’amour s’est amusé avec mes sens, il tirait sur la ficelle de mon string pour titiller mon intimité en prenant tout son temps alors que je commençais à avoir envie de plus de virilité si vous voyez ce que je veux dire. Quand il a tiré sur la laisse pour que je me cambre plus encore, je n’ai pas vraiment aimé, cela n’a pas duré..... A genoux, jambes écartées, avec la tête sur le lit et les mains menottées dans le dos, mon intimité ne pouvait pas lui être plus offerte. Ses doigts taquins, dessinaient des chemins du haut de mes fesses jusqu’à mon clitoris qu’il ne faisait qu’effleurer. A chacun de leur passage sur mes lèvres et mon anus, je ressentais comme des décharges électriques, c’était divin.

Quand il est monté sur le lit, j’étais en manque de lui, de lui en moi, il avait préparé sa petite « salope », elle était prête à consommer. Au moment ou son gland a cherché la faille, je me suis cambrée encore plus pour mieux l’accueillir. Paul m’a pénétrée lentement et profondément, j’aime cette sensation de possession. Et là, il a tiré sur la laisse en me traitant de chienne pendant qu’il me baisait comme un forcené. Au mon dieu que c’était bon. En même temps que ses mouvements en rythme avec la musique, son index titillait mon étroit passage. Il voulait m’avoir toute entière, dans l’état où j’étais, il pouvait faire ce qu’il voulait de sa chienne, j’étais à lui.

Sa verge a quitté mon minou désespéré pour s’attaquer à mon petit cratère, grandement exposé de par ma position. Ce soir là c’est passé tout seul, j’étais prête ! Prête à tout, prête à tous ses désirs, prête à jouïr aussi. Je ne sais pas si c’est le collier, la laisse, les menottes, ou les trois, mais je me suis vraiment sentie chienne. Chienne en chaleur sans pudeur. A moitié étranglée par le collier, je me suis faite pilonner par un véritable marteau piqueur. J’ai décollé, crié, mordu les draps innocents en jouissant comme une malade.

Quand il s’est retiré puis à tiré sur la laisse pour me faire mettre à genoux par terre, j’ai pris sa position préférée. Mes yeux rivés dans les siens en gardant la bouche grande ouverte. Il se masturbait en sondant mon moi, son regard me rendait folle, folle de lui, folle tout court car j’ai gobé son sexe avec une envie de vorace. Il était dur, tendu à rompre, chaud entre mes lèvres puis, soudain, il s’est mis à me cracher son sperme qui était délicieux ce soir là.

Après avoir bien tout lécher pour ne pas en perdre une goutte, je me suis reculée pour voir ses yeux. Il était heureux, comblé et là, pourquoi ai-je fait ça? Je n’en sais rien, je me suis couchée à ses pieds.

Ecrivaillon

 

ABC-charme une boutique pour les femmes glamour et sexy

Réseau de rencontres BDSM

Boutique BDSM

Image21.jpg

 

 

 

 

dimanche 20 décembre 2015 à 12h37 par TSM dans Rencontre | # | commenter

smiley : regular_smile Je suis une Maîtresse salope et sadique

Je suis une Maîtresse salope et sadique

Je suis une Maîtresse salope et j’en suis fière. J’aime le sexe, me faire baiser et jouir, sauf que c’est moi qui domine. Ce n’est pas parce que mes deux soumis me baisent qu’ils me dominent. Pour eux, me baiser et synonyme de choses qu’ils n’aiment pas forcément, tout a un prix.

Une Maîtresse décide de ce qu’elle a envie. Si j’ai envie de jouir je jouis contrairement à mes deux soumis sous collier qui portent une cage de chasteté 24h sur 24h et 365 jours par an. Je leur ai fait un cadeau il y a peu, une nouvelle cage de chasteté de chez ABCplaisir.com

Cage_de_chastete_The_monster_3.1.jpg

Avec cette cage, quand ils commencent à bander, la sanction est immédiate, les pointes acérées calment immédiatement leur érection. Ils en arrivent même à regretter d’avoir un sexe. Et quand je disais que je suis Maîtresse une salope et sadique, ce n’est qu’un euphémisme comme vous allez le constater !

Je suis fan de lingerie, je porte ce genre de sous-vêtement devant eux pendant qu’ils font le ménage, les repas et toutes mes tâches ménagère. Imaginez leurs regards lorsque je passe près d’eux avec ça en les frôlant !

nuisette_lily_set_anais_image_107738_grande.jpg

Les hommes aiment dévêtir les femmes, moi j’aime qu’ils me vêtissent. Les week-ends et pendant leurs vacances, ils doivent m’apporter mon petit déjeuner au lit en tenue de soubrette, puis me préparer mon bain, venir me laver et me coiffer. Là où je m’amuse le plus c’est lorsqu’ils doivent faire mes ongles, le vernis soit être parfait. Ce qui les excite beaucoup c’est de m’habiller et comme j’aime les bas et les portes jarretelles cela implique de s’occuper de mes jambes et d’avoir le nez à deux doigts de mon intimité. Très amusant quand cela fait une semaine ou plus qu’ils sont sous cage de chasteté..... et que les pointes les rappellent à l’ordre.

porte_jarretelles_2_pieces_gt_image_118867_grande.jpg

Lorsque nous allons au marcher ou faire les courses, il y en a toujours un qui m’accompagne, l’autre étant désigné pour le ménage, un point sur lequel je suis très exigeante vu que parfois, je leur fais lécher le carrelage, soit pour m’assurer que c’est parfaitement propre, soit parce que je n’ai pas eu envie de me dépasser jusqu’aux toilettes. Comme ils n’arrivent pas souvent à avaler mon précieux champagne, ils se doivent de le récupérer à même le sol. Celui qui vient avec moi faire les courses porte bien souvent un gros plug, avoir l’honneur de m’accompagner a un prix lui aussi.

En me choisissant comme Maîtresse, ils ne s’imaginaient pas que je serai aussi perverse. Je n’ai pas de donjon, de matériel ultra chic, juste quelques instruments punitif de haute qualité comme mon fouet signal whip de chez ABCplaisir, un paddle d’enfer et quelques bricoles...

Fouet_signal_whip.jpg

Venons-en à la partie sexe à ma façon !

Celui qui ne sera que spectateur, se doit de préparer ma minette avec sa langue, pendant que l’autre caresse mes seins et en titille les ergots sensibles comme j’aime. Lorsque j’annonce, « on change », je suis allongée sur le dos, le deuxième soumis tient mes jambes pour ne pas que je me fatigue pendant que l’autre me pénètre en douceur. Pour le réglage de la vitesse, j’ai ma petite astuce, une paire de pinces à sein japonaises, plus on tire, plus cela serre, traduction pour mon amant soumis d’un soir, plus j’ai envie qu’il accélère et soit viril.

A ce moment là, il m’arrive souvent de m’accrocher aux testicules de celui qui tient mes jambes ou caresse mes seins pour m’accompagner dans mon plaisir. Mes soumis ont fait le test HIV, ils peuvent donc jouir en moi car j’aime les sensations d’un sexe prêt à exploser. Là où cela devient plus amusant c’est la suite !

Une fois que mon amant soumis a joui, l’amant spectateur se doit de me nettoyer la chouchounette avec sa langue et donc de collecter le sperme du premier. A la suite de quoi, je deviens encore plus sadique !

Voir deux hommes ensembles m’amuse surtout quand ils ne sont pas volontaires !

Après avoir collecté le sperme et nettoyé ma chouchounette, je leur impose de s’embrasser, c’est une façon comme une autre de partager non ? Pour remercier le collecteur, celui qui m’a prise doit soit faire une fellation complète au voyeur, soit le sodomiser comme un chien, le dit chien me léchant à nouveau la chatte. Et si cela m’excite à nouveau, je leur fais mettre un cockring pour les aider à bander et on recommence en inversant les rôles.

Là où je le ai vu blêmir, c’est lorsque je leur ai indiqué que j’aimerai bien essayer la double pénétration. L’idée de la collecte de leur sperme ne les a pas enchanté du tout, allez donc savoir pourquoi ? Il est pourtant mignon mon p’tit cul ! Comme ils faisaient la tête, je leur ai dit que j’irai me prendre deux autres soumis sur Fessestivites.com où je sévis de temps en temps.

Il m’arrive même de me faire prendre en levrette comme une chienne, sauf que le soumis qui est dessous reste encagé. En plus, il me titille le clitoris pendant que l’autre me prend, croyez moi c’est divin. Celui de dessous étant aux premières loges, son excitation est décuplée, les pointes de sa cage de chasteté le punissent avant même que je m’assoie sur son visage pour la collecte habituelle. C’est ce que j’appelle le « don de sperme ».

J’ai donc deux amants soumis toujours disponibles, attentionnés et à mon entière disposition pour tout. Pourquoi une Maîtresse se priverait-elle de sexe et de plaisir ?

Ecrivaillon

ABC-charme une boutique pour les femmes glamour et sexy

Réseau de rencontres BDSM et libertines

Boutique BDSM

dimanche 20 décembre 2015 à 12h35 par TSM dans bdsm | # | commenter

smiley : regular_smile Le contrat libertin d’un candauliste et d’un véritable amour

Le contrat libertin d’un candauliste et d’un véritable amour

Mon mari est une perle, un véritable amour et un candauliste. Je n’ai jamais su si son fétichisme était réellement volontaire ou pour compenser les phénomènes liés à son âge. Pour ne pas le gêner, je n’ai pas osé lui poser la question. Quand on a une perle, on la bichonne.

Lorsque nous nous sommes rencontrés il y a vingt ans, j’ai eu le coup de foudre malgré nos différences d’âge. J’avais 21 ans, et Charles 42, il était beau comme un dieu avec un charme irrésistible. D’une grande courtoisie, il a su grâce à son métier de commercial de haut niveau me conduire où il voulait, comme il le voulait. La petite souris a été dévorée par le chat et ne le regrette pas, bien loin de là.

Depuis qu’il est à la retraite, il a un souci de santé qui l’oblige à prendre un médicament pour le coeur. Si sa libido est toujours aussi exacerbée par des heures de surf sur Fessestivites.com, il a de sérieux agacements au niveau de l’érection à cause de ses médicaments. Pour moi, son amour, sa gentillesse, ses talents et son savoir faire au lit compensent très largement ses petits problèmes sexuels. Je suis convaincue que c’est parce qu’il souffre de son Popaul bien souvent en panne qu’il m’a poussée au libertinage et au candaulisme.

Nous avons bien essayé le BDSM, mais ce n’est pas mon truc surtout que je ne suis absolument pas maso. Le seul BDSM qui me plait, c’est quand il m’attache nue dans le lit bras et jambes écartées pour me faire jouir comme une perdue avec son magic wand massager acheté sur ABCplaisir.com. Ce truc est vraiment magique, il arrive avec ça à me faire jouir un certain nombre de fois en un rein de temps.

Nous avons abandonné l’idée des clubs libertins pour nous orienter vers des rencontres plus intimistes avec les membres de Fessestivites, qu’il choisit et rencontre avant moi. Son souci de santé et ses médicaments font qu’il peine le soir à résister au sommeil. Au fil du temps, il a sélectionné des hommes chez qui je me rends seule pour les folies.

IL DECIDE TOUT POUR MOI ET MEME MES TENUES

Je ne sais pas comment il fait, mais les amants qu’il me choisit, qu’ils soient réguliers ou non sont toujours charmants et semblent respecter une procédure dictée par lui. A chaque fois, il y a un jeu nouveau et des plaisirs différents.

Pour les tenues, Paul ne manque pas de goût ni de finances, je pense que c’est aussi un moyen pour lui de vivre et de me faire plaisir. Ci-dessous ce qu’il m’a achetée chez son ami qui tient la boutique ABC-charme.com

bas_grosse_resille_jarretieres_dentelle_dz_image_111363_grande.jpgchaussures_divines.jpgrobe_sexy_lorraine_empiecements_ouverts.jpgshorty_imagine_en_dentelle_brodee.jpg

Il m’a pris un superbe panty Imagine" en dentelle brodée fait avec de très fines et douces résilles sur l'avant et d'une superbe dentelle sur l'arrière.

Des bas grosses résilles jarretières Dentelle DZ s’il vous plait pour habiller mes jambes

Une robe lingerie sexy Lorraine originale Beauty night noir.

Et des chaussures à talon magnifiques avec des brillants qui attirent les yeux des passants. Mon mari est assez fétichiste des chaussures, il ne freine jamais mes envies de folies quand il ne les devance pas !

Reconnaissez qu’il a du goût !!!!!!!!!!!

UNE SOIREE COQUINE TRES ORIGINALE

Je me suis rendue vers 21 heures à l’adresse indiquée avec mon manteau de fourrure pour masquer un peu ma tenue. Par chance, Paul avait programmé le GPS car je n’aurai jamais trouvé, mon sens de l’orientation étant plus que limité. Lorsque j’ai franchi le portail d’une maison bourgeoise ressemblant à un petit manoir, mon coeur battait la chamade. Les lumières du jardin se sont aussitôt allumées, quelques secondes plus tard, un homme vêtu très élégamment en Hugo Boss, mais en tenue décontractée, est venu m’accueillir devant la bâtisse.

Son sourire radieux et ses compliments sur ma tenue mon fait plaisir et décontractée, sa voix était suave à souhait. Après m’avoir conduite dans un salon d’au moins 100 mètres carré, il m’a aidée à me mettre à l’aise puis m’a offert une coupe de champagne de rêve sur du Emma Chapplin. Et là, j’ai découvert le scénario de mon pervers de mari que j’aime à la folie !

- Madame, votre exquise beauté n’est pas incompatible avec ce qui motive notre rencontre de ce soir. Je vous laisse lire le contrat que vous devez signer, mais vous n’êtes pas sans savoir que votre attitude est surveillée par votre mari par webcam via deux ordinateurs.

Charles me tendit un contrat se résumant à une page. Dans ce contrat, je cédais une paire de chaussures pour la somme de 5000 euros. La condition sine qua non était que le contrat, la négociation et la signature soient réalisés en webcam puis que je réponde positivement aux conditions requises dans une annexe inexistante et pour cause..... En clair jouer le rôle d’une pute !

Pour m’aider à faire passer la pilule, Charles m’offrit son plus beau sourire et une autre flûte de champagne. Il enchaîna sur son choix de la musique en m’indiquant que je pouvais choisir ce qui me plairait dans sa bibliothèque musicale. Sur ces mots, il prit son téléphone portable et téléphona à mon mari pour lui dire que son admirable épouse était bien arrivée, puis il me le passa.

- Ma petite puce, j’espère ne pas te choquer avec mon nouveau jeu, tu peux tout arrêter si tu les désires, retiens juste que ce n’est qu’un jeu et que je verrai tout puisque mon ordinateur va tout enregistrer via les webcam. Eclate-toi amuse-toi, je t’aime.

Sans me laisser le temps de répondre, Paul raccrocha me laissant songeuse, car le coup de la webcam était aussi une nouveauté. Charles me tendit la main avec élégance puis m’attira à lui pour déposer avec douceur de doux baisers dans mon cou. Sentant que je me relâchais, ses mains se firent plus aventureuses, mais sans aucune brusquerie. Malgré le jeu, il restait très soft et respectueux. Il chercha à m’embrasser, comme j’ai toujours un peu de mal à cela, il n’insista pas et entreprit de me peloter sans vergogne en me rappelant que Paul voyait tout. Cela mit le feu au poudre de ma libido.

Mes mains se firent à leur tour très coquines et s’orientèrent vers son pantalon dont la ceinture ne résista pas à ma fougue. Il se retrouva déculotté avant moi et, sans même qu’il ne me le demande, se fit dévorer le sexe par une gloutonne. Je le suçais avec conviction en regardant un des deux ordinateurs portables, à travers l’écran je voyais mon amour de mari.

La verge sembla apprécier mes attentions câlines et prit une certaine ampleur pour ne pas dire une ampleur certaine ! Quelques minutes plus tard, j’étais quasiment nue hormis mes bas et mes chaussures, je me laissais manger les seins et masser l’entrejambe à deux pas de l’ordinateur et de sa webcam. Ses doigts inquisiteurs maltraitant à merveille mon clitoris, je ne pouvais qu’écarter grandement les jambes pour répondre aux obligations du contrat !

Charles décida qu’il était temps de rentrer dans la partie hard de la négociation. Il tira le canapé et me fit pencher par dessus le dossier. Sur la table basse il déposa le deuxième ordinateur portable avec l’écran braqué sur mon visage. Il posa sur une chaise le premier avec l’écran orienté vers l’arrière du dit canapé. Et là, il partagea l’écran du second ce qui fit que j’allais voir mon visage et mes fesses pendant la chose........

Quelques secondes plus tard, son gland fouinait entre mes cuisses à la recherche de la grotte lui étant offerte et prête à l’accueillir. Il pénétra assez rapidement mon puits des plaisirs puis, chose que je n’avais pas vu, il passa autour de ma taille une ceinture qu’il referma pour m’empêcher de bouger. Une fois « verrouillée » il entreprit les « négociations du contrat » à la façon docker. Passé l’effet de surprise, me yeux se centrèrent un instant sur l’écran, et là ! ! ! !

Et là, pour la première fois je me vis en train de me faire baiser. Je voyais mes seins ballotter, mes mimiques, cela m’a terriblement surprise. Mes yeux se sont fermés pour devenir des écrans dans lesquels je voyais Paul me livrant en pâture. Le pire c’est que j’étais heureuse, soumise prête à tout pour lui et pour jouir, chose qui n’a pas tardé.......

Quand Charles a commencé à titiller ma petite rondelle étoilée, elle était déjà conquise avant qu’il ne la prenne. J’ai rapidement perdu pieds et martyrisé le canapé de mes ongles sous les coups de butoir de mon docker d’un soir. Je n’étais plus qu’un orifice à la recherche de son plaisir, c’était divin. Mon amant a fini par s’abandonner profondément figé en moi, en la loque humaine que j’étais devenue l’espace d’un instant. Il s’est retiré pour aller jeter le préservatif avant de revenir me mettre quelque chose entre les fesses. J’ai découvert en rentrant à la maison que c’était un rosebud en forme de coeur de chez ABCplaisir.com

L’élégance de Charles reprit le dessus, il m’aida à me relever et m’entoura d’un peignoir de soie avant de m’offrir une autre flûte de champagne après m’avoir tendu une chaise. Avec un grand sourire, il m’indiqua avoir signer le contrat qu’il déchira devant mes yeux avant d’ajouter : « vous êtes une femme extraordinaire, votre mari a beaucoup de chance ».

EPILOGUE

En arrivant à la maison, j’ai trouvé Paul endormi sur son fauteuil d’ordinateur. Je l’ai réveillé tout en douceur, il m’a dévorée de bisous doux en me disant que j’avais été géniale. Ce soir là, son Popaul fonctionna comme avant ses soucis de santé, il fut un mari extraordinaire et moi une femme comblée.

Ecrivaillon

Accéder à la boutique ABC-charme.com

Lire des milliers d'histoires érotiques

Faire des rencontres libertines 

Soumettez-nous vos histoires érotiques ici

 

 

 

 

 

dimanche 20 décembre 2015 à 12h31 par TSM dans Sexualité | # | commenter

smiley : regular_smile Le corset fuselle la taille, accentue le ressaut des hanches et souligne admirablement la poitrine.

Le corset fuselle la taille, accentue le ressaut des hanches et souligne admirablement la poitrine.

La femme qui en est vêtue ne laisse jamais indifférent, bien au contraire, elle attire les regards.

www.ABC-charme.com

 

Corset_corseterie_guepiere_01.1.jpg

Corset_corseterie_guepiere_02.1.jpg

Corset_corseterie_guepiere_03.1.jpg

Corset_corseterie_guepiere_04.1.jpg

Corset_corseterie_guepiere_05.1.jpg

Corset_corseterie_guepiere_06.jpg

Corset_corseterie_guepiere_07.1.jpg

Corset_corseterie_guepiere_08.jpg

Corset_corseterie_guepiere_09.jpg

www.ABC-charme.com

 

 

jeudi 10 décembre 2015 à 12h33 par TSM dans Mode | # | commenter

smiley : regular_smile Le hogtie bricolé en selfbondage

 

Le hogtie bricolé en selfbondage

Le_hogtie_bricole_en_selfbondage_.jpg

Le hogtie est un classique dans le bondage, avec les mains et les genoux liés ensembles d'une manière ou une autre derrière le dos de la soumise ou du soumis.

VOUS N'AVEZ PAS DE CROCHET AU PLAFOND ?

Solution simple : Passez une sangle par dessus une porte, bloquez-là derrière la porte puis fermer la porte.

COMMENT TIRER SUR LA CORDE APRES ETRE ATTACHE ?

Solution simple : attachez la corde à un objet lourd (pas trop quand même) et pas fragile qui est posé sur un tabouret de bar ou un meuble. Attachez-vous et faites tombez le tabouret. Attention, il faut bien mesurer pour que le poids n'arrive pas sur le sol.

MATERIEL :

- Chaînes + 4 cadenas ou des bracelets sur lesquels on peut poser un cadenas.

- Une corde + une sangle à poser sur la porte

- Ice-timer (Pour vous libérer)

- Un poids exemple : sac à dos ou autre avec des cailloux, des bouteilles d'eau en plastique, ......

Accessoires et tenue à votre convenance exemple : couche, plug, pinces à seins, bâillon bouche ouverte, oeuf vibrant, cagoule, bandeau sur les yeux, .......

LIENS UTILES

500 idées de jeux BDSM libertins ABDL selfbondage

Forum dédié au selfbondage

Forum BDSM

Forum ABDL

Vidéos BDSM et selfbondage

Boutique avec des accessoires BDSM

FAIRE DES RENCONTRES BDSM ET FETICHISTES

jeudi 10 septembre 2015 à 13h05 par TSM dans bdsm | # | commenter
Précédent : Piégée dans la ceinture de chasteté lors d'un casting.
 
Hébergé par karmaos.com